jeudi 23 juin 2011

PlaNet Finance coache des femmes à Madagascar

Selon L'Express de Madagascar et le Courrier de Madagascar, les femmes entrepreneurs de la capitale Antananarivo, issues de familles démunies bénéficient depuis janvier 2011 d'un suivi et encadrement économique et social, et ce pour une durée de trois ans. C'est la mission du programme Babeo (Appui à la femme microentrepreneur via la microfinance et développement de structures de prise en charge des enfants), financé par l'Union Européenne et coordonné par l'ONG Planet Finance.

microfinance madagascar programme babeo planet financeCommerçante de Madagascar aidée par la microfinance.

Le projet vise à sensibiliser 1.500 femmes à entrepreneuriat et à accompagner 300 femmes dans le développement de leur activité professionnelle. Ces actions visent à alléger leurs responsabilités pour leur permettre de mener à bien leurs activités génératrices de revenus, comme la facilitation de l'accès de leur progéniture dans des infrastructures d'accueil (crèches, etc...). Lizah Ndrialisoa, coordinatrice du programme Babeo PlaNet Finance, explique : "d'après les études que nous avons menées, la plupart des femmes qui exercent de petites activités sont accompagnées d'un enfant de moins de cinq ans, et cette situation est un obstacle aux développement de leurs activités".

Assistance aux IMF

Côté financier, des institutions de microfinance apporteront leur appui technique dans ce secteur où les femmes ont plus de visibilité, avec 70 % de représentativité. L'objectif est de mettre à la disposition de ces dernières les offres les plus adéquates pour leurs besoins financiers. Pratiquement, des coachs seront mis à leur disposition sur les lieux de travail pour prendre en compte les lacunes et avancer des recommandations.

Hary, une bénéficiaire du programme Babeo PlaNet Finance, se réjouit : "en tant que mère, épouse et travailleuse, nous avons plusieurs responsabilités simultanées. L'idée de coaching nous permettra d’y voir plus clair dans ce que nous entreprenons".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire