lundi 21 février 2011

La journée nationale du crédit communautaire au Québec

Le 11 mars est une journée spéciale pour la microfinance au Québec. Depuis 2009, il s'agit en effet de la Journée nationale du crédit communautaire. Cette année-là, l'Assemblée nationale a adopté une motion "reconnaissant l’apport du microcrédit québécois original, comme une solution à la crise, comme un outil de développement des personnes et des communautés, un moyen d’investissement social responsable, comme un placement éthique et comme un outil de développement économique".

RQCC microcredit microfinance quebec

Le 11 mars est particulièrement célébré par le Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC). En 2009, le RQCC avait placé la journée sous le thème "Le microcrédit québécois ORIGINAL : une solution à la crise" ; en 2010, sous le thème "Le microcrédit québécois ORIGINAL : c’est gagnant !". Le RQCC regroupe 22 membres présents dans douze régions administratives du Québec et a pour mission de développer et de promouvoir l'approche du crédit communautaire dans la perspective du mieux-être individuel et collectif.

On se souvient qu'en 1900, Alphonse Desjardins avait déjà mis en place la première « caisse populaire » qui généralisait l’épargne et un système de crédit accessible aux ouvriers comme aux agriculteurs. Il participe ensuite à la constitution de coopératives d’épargne et de crédit aux États-Unis d’Amérique. L'accès au crédit pour les plus démunis est donc une tradition au Québec !

Pourtant, le RQCC affirme qu'une barrière s'élève entre le microcrédit et le Québécois. Dans un entretien accordé à Courrier Laval en 2009, Abder Izirri, président du Réseau québécois du crédit communautaire, expliquait : "parce que la formule vient du Bangladesh, les gens croient qu’elle n’est bonne que pour les pays en voie de développement, dit-il. C’est faux! Il y a beaucoup de gens ici qui sont exclus du circuit bancaire. Et avec la crise économique qui s’accentue, ils seront de plus en plus nombreux".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire